Cécile Rojat dentiste pour chevaux

Ancienne élève école ostéopathie équine ESAO

cecile rojat dentiste equin ancien élève de l'ESAO Brighton

Pour plus d’informations, visitez mon site Internet : https://www.dentiste-cheval.fr

Dentiste équin, formée à l’école européenne d’ostéopathie animale de Brighton (ESAO Angleterre).
J’interviens sur toute la région Rhône-Alpes, et plus ponctuellement sur l’Auvergne, la Corse et le Pays Basque.

Interventions en douceur, dans le calme et sans tranquilisation. Ceci évite les risques liés aux anesthésiants et permet au cheval de s’alimenter ou de reprendre le travail immédiatement après les soins bucco-dentaires. Aucune surveillance n’est donc à mettre en place.
À savoir : les actes de nivellements dentaires sont indolores pour le cheval, il est donc inutile de recourir à des anesthésiants si celui-ci reste calme et accepte les soins (90% des chevaux).

Voici quelques symptômes qui peuvent laisser supposer d’un problème dentaire :

– Mastication anormale ou lente
– Manque d’appétit
– Perte de nourriture lors de la mastication
– Perte de poids importante
– Grains entiers ou longues fibres retrouvés dans les crottins
– Refus du mors
– Raideur et résistance aux actions de mains
– Difficulté à l’incurvation ou à la mise sur la main
– Cheval secouant la tête (bat à la main, encense…)
– Cheval qui tord la tête d’un côté, ou se déporte d’un côté
– Ecoulements purulents qui sortent par les naseaux
– Coliques à répétitions

Dans tous les cas, afin d’assurer à son cheval une bonne dentition et le meilleur confort possible,
il est conseillé de faire contrôler sa dentition
:
– tous les 6 mois, dès le débourrage jusqu’à l’âge de 5 ans
(pour contrôler la bonne perte des dents de laits et la bonne mise en place de la dentition définitive),
– tous les ans par la suite, afin de supprimer les surdents et prévenir l’apparition de problèmes plus graves.